Codépendance

On distingue (selon Jens Flassbeck) 3 stades de codépendance :

1. Risque et implication

  • Vouloir aider et protéger
  • Penser sans cesse à la personne qui consomme
  • Chercher des explications
  • Ne plus se fier à ses propres perceptions
  • Présenter une instabilité émotionnelle : surmenage, anxiété, espoir, déception, colère, honte, souffrance
  • Souffrir en silence, être socialement isolé
Ce sont là des réactions normales!

2. Codépendance

  • Pensées, sentiments et actions tournent autour de la personne avec une problématique addictive
  • Recherche de proximité avec cette personne
  • Contrôle de sa consommation
  • Hyper responsabilité
  • Minimisation de l’addiction envers le monde extérieur
  • Problématique de honte et de culpabilité
  • Amertume, accusations
  • Certitude de pouvoir aider la personne concernée par l’addiction (alors que cela risque de renforcer son comportement addictif).

3. Interactions avec d’autres troubles qui peuvent (re)surgir

  • Epuisement
  • Dépression
  • Troubles anxieux
  • Troubles psychosomatiques

Impact sur la personne concernée par l’addiction

  • La pression exercée par l’environnement familial ou professionnel est un des principaux facteurs à même de provoquer un changement de comportement chez la personne souffrant d’addiction.
  • La pratique montre que peu de personnes alcoolodépendantes consultent d’elles-mêmes un médecin ou un service d’addictologie.

Identifier une codépendance et offrir un soutien ad hoc

  • En présence de troubles psychiques ou psychosomatiques, la codépendance est à envisager.
  • Les femmes ont tendance à être plus fréquemment codépendantes. Parents, amis, collègues de travail et autres membres de l’entourage social peuvent également souffrir de codépendance.
  • La codépendance peut évoluer par phases (p.ex. protéger, excuser, contrôler, accuser).
  • La vie de nombreux proches est affectée par l’addiction de la personne concernée.
  • Les personnes codépendantes devraient se voir expliquer leur problématique.
  • Souvent, elles ont besoin de soutien. Des Services spécialisés et Groupes d’entraide sont, parmi d’autres, à même de leur offrir ce soutien.
  • Sortir de la codépendance passe par :
    • la prise de conscience de la dépendance
    • le détachement (cesser de dissimuler les conséquences de la dépendance, de contrôler l’autre et d’en assumer la responsabilité, assumer ses propres responsabilités, exprimer ses propres sentiments, prêter à nouveau attention aux autres membres de la famille, établir des relations sociales)
    • l’autonomie (avoir des objectifs personnels, son propre mode de vie, nourrir son estime de soi par des activités personnelles, reconnaître ses propres limites, trouver un sens à sa vie).

Enfants au sein de familles avec un problème d’addiction

  • Les enfants et adolescents qui grandissent auprès d’un parent souffrant d’addiction sont confrontés à bon nombre de difficultés. Ils présentent en outre un risque nettement accru de développer une addiction au cours de leur vie. Des offres leurssont destinées : www.mamanboit.ch ou www.papaboit.ch.
  • Des offres destinées aux parents les renforcent dans leur rôle parental et les encouragent à assumer leurs responsabilités envers leurs enfants, en dépit de leur problématique addictive.