Entraide /Autosupport

Les personnes avec des problèmes d’alcool peuvent aussi modifier leur comportement ou parvenir à réduire leur consommation sans soutien professionnel, notamment à l’aide de :

Internet, programmes d’auto-assistance et livres

  • La remise ou la mention de brochures ad hoc peut favoriser la sensibilisation et la prise de conscience de problèmes liés à la consommation d’alcool. Brochures et dépliants peuvent être commandés auprès d’Addiction Suisse et de services spécialisés, ou téléchargés directement.
  • Internet offre de multiples possibilités, notamment avec des tests accessibles en ligne (p.ex. Stop-Alcool, Santé Bernoise). Généralement basés sur l’AUDIT, ils fournissent des informations et des conseils pour réduire sa consommation (en cas de besoin). Ces feedbacks plus ou moins personnalisés sur la consommation sont bien acceptés par les internautes qui ne se sentent pas exagérément remis en question.
  • Les programmes d’auto-assistance accessibles en ligne, comme weniger trinken (Clinique Forel, en allemand) ou www.takecareofyou.ch (ISGF et Arud, en allemand) sont également de plus en plus répandus.

  • www.definiertestrinken.ch propose un programme intitulé "Boire d’une façon définie" et des outils pratiques pour réduire sa consommation d’alcool.
  • Mydrinkcontrol (Santé bernoise) et drinkless schweiz(Fachstellen Sucht Kanton Zürich) proposent des applications gratuites avec un agenda pour suivre sa propre consommation d’alcool.
  • D’autres tests plus spécifiquement destinés aux jeunes sont : Alcooquizz, Alco Tool
  • Voir aussi www.alcochoix.ch et Stop-alcool.ch
  • Il existe aussi de la littérature pour réduire sa consommation :
    • Körkel J.: Damit Alkohol nicht zur Sucht wird – kontrolliert trinken. 10 Schritte für einen bewussteren Umgang mit Alkohol (2007). Trias, Stuttgart.
    • Lindenmeyer Johannes: Lieber schlau als blau. Entstehung und Behandlung von Alkohol- und Medikamentenabhängigkeit (2010, 8. überarbeitete Auflage). Beltz Verlag, Weinheim, Basel. Dem Buch liegt eine CD-ROM bei, auf der Fragebogen sowie einige Kapitel gespeichert sind.
    •     L’autoguérison au quotidien par Harald Klingemann, 2014, Ed Favre, A commander sur le site Addiction Suisse

Groupes d’entraide

Des groupes d’autosupport ou groupes guidés par un professionnel peuvent aider à réduire la consommation, p.ex. après un sevrage. Ils permettent de partager ses expériences, de discuter de ses problèmes et de se soutenir mutuellement. Les offres sont recensées par Infodrog. 
Les plus connues sont : Alcooliques anonymes, la Croix-Bleue et les Bons-Templiers (IOGT).

Entraide & autosupport pour les proches

 

  • Les proches de personnes dépendantes ont souvent elles-mêmes besoin de soutien (voir Codépendance).
  • Des tests en ligne permettant d’estimer son propre degré d’implication ou son éventuelle codépendance (test de l’Aargauer Suchthilfe ags)
  • Les offres pour les proches sont recensées par Infodrog. 
Les plus connues sont : Al-Anon, groupes d’entraide accueillant les proches et les amis de personnes alcoolodépendantes, les groupes d’entraide et de soutien de la Croix-Bleue, ainsi que l’Association de personnes concernées par les problèmes liés à la drogue APCD (Valais), AVPCD (Vaud), AGPCD (Genève).
  • Les enfants de parents avec une problématique liée à la consommation d’alcool peuvent consulter www.mamanboit.ch ou www.papaboit.ch. Ces sites proposent des offres de soutien classées par canton.

Matériel d’information d’Addiction Suisse (à commander ou à télécharger) :

 

 

Impressum