Naltrexone (Naltrexin®)

Effets

  • La naltrexone est un antagoniste opioïde μ (Mü). L’alcool stimule la libération d’opioïdes endogènes qui sont à l’origine de la sensation d’euphorie. La naltrexone empêche les opioïdes de stimuler les récepteurs. Elle réduit les effets positifs de l’alcool et diminue le craving ou l’envie irrésistible de la substance, une caractéristique de la dépendance. Il existe une quinzaine d’études contrôlées qui comparent la naltrexone au placebo. 11 ont montré des résultats en faveur de la naltrexone dans le traitement pharmacologique de la dépendance à l’alcool. Elle diminue le risque de rechute et, lorsque celle-ci survient, réduit la fréquence de la consommation d’alcool. Les résultats négatifs obtenus dans 4 de ces 15 études ont été attribués en partie à une faible adhérence suite à des nausées chez 10-15 % des patients. Pour être efficace, le traitement doit être associé à une approche psycho-éducative.
  • La naltrexone permet aussi de réduire la consommation chez les sujets ne visant pas une abstinence.

Contre-indications

  • Formelle : la prise d’opioïdes (risque de sevrage opiacés)
  • Insuffisance hépatique sévère (les paramètres hépatiques sont à surveiller en cours de traitement)

Posologie

  • 1 cp de 50 mg/ jour. Cliniquement, un traitement initial de ½ cp / jour pendant au moins 1 semaine s’est avéré efficace et limite les effets secondaires.

Effets secondaires

  • Nausées, diarrhées
  • Anxiété
  • Troubles du sommeil

Durée

  • Au moins 3 mois
  • En cas de rechute limitée dans le temps, la Naltrexin® ne doit pas être interrompue – contrairement à ce qui est recommandé pour l’Antabus® – vu l’absence d’interactions marquées.

Coûts

  • Pour posologie susmentionnée (1 cp à 50 mg/jour), les coûts journaliers s’élèvent à Fr. 4.70/cp.


Impressum