CBD

La production et la vente de produits à base de cannabis pauvres en THC contenant du CBD ont considérablement augmenté depuis peu et suscitent diverses questions sur la santé et la légalité.

Notion

  • La plante de cannabis est composée de plus de 100 cannabinoïdes, dont le CBD (abréviation de cannabidiol).
  • À l’inverse du THC, le CBD n’est pas enivrant.
  • Dans le cas du cannabis destiné à être consommé comme une drogue, la quantité de CBD dans la plante est beaucoup moins importante que la quantité de THC. Pour le chanvre industriel, utilisé pour ses fibres, le CBD est le principal cannabinoïde.
  • Des cultures ciblées permettent d’obtenir des plantes avec une forte teneur en CBD et une faible teneur en THC.

Situation juridique

  • Les fleurs de chanvre avec une teneur en THC inférieure à 1 % ne sont pas soumises à la loi fédérale sur les stupéfiants, quelle que soit la teneur en CBD. Elles ne peuvent toutefois pas être commercialisées ni vendues en toute liberté. En fonction de la catégorie du produit, l’exploitation industrielle est régie par la loi sur les produits thérapeutiques, la loi sur les denrées alimentaires ou la loi fédérale sur la sécurité des produits.
  • Les boutiques proposant des produits contenant du CBD ne doivent pas vanter, présenter ou vendre ceux-ci comme des médicaments, car ils ne sont pas définis comme tels1. En février 2017, l’OFSP et Swissmedic ont publié un aperçu et une aide à l’exécution sur les produits contenant du CBD.
  • Puisqu’il est impossible de distinguer à l’œil nu du cannabis avec une forte (= illégale) ou une faible (< 1 % = légale) teneur en THC et en CBD, la police peut saisir des plantes et faire procéder à une analyse en laboratoire complexe. Un test rapide existe également depuis peu pour établir cette distinction.

Produits / Utilisation

  • Les produits contenant du CBD avec une faible teneur en THC (< 1 %) sont les fleurs de chanvre et la poudre de chanvre. Il existe également des produits transformés, comme les extraits sous forme d’huile, de pâtes ou de capsules, ainsi que des produits prêts à l’emploi comme les compléments alimentaires, les liquides pour cigarettes électroniques, les produits de substitution au tabac, les huiles parfumées, les chewing-gums et les crèmes. Le CBD s’achète aussi pur, c’est-à-dire sans THC.

Effets

  • D’un point de vue scientifique, les effets du CBD sont peu étudiés. Il reste encore à prouver que les diverses observations faites sur des patients ou que les petites études menées répondent aux grandes attentes. Une étude sur l’application clinique du CBD (Epidiolex) a ainsi démontré un effet dans le traitement d’une forme spécifique rare de l’épilepsie chez l’enfant.
  • Les différents profils d’action du THC et du CBD font eux aussi l’objet d’études.
  • Les possibles effets thérapeutiques sont des effets anti-inflammatoires, antiépileptiques, antinauséeux, anxiolytiques, antidépresseurs ou antipsychotiques. Il n’existe encore aucune conclusion sur le rapport dosage / effet. Le CBD n’entraîne pas de sensation d’euphorie (« high »). Il reste encore à déterminer si l’effet relaxant est dû au CBD ou à la teneur restante de THC.
  • Dans les préparations à base de THC et de CBD à usage thérapeutique, la teneur en CBD a pour effet de réduire les effets secondaires du THC (« effet entourage »).
  • Les groupes d’experts se demandent si le cannabis contenant du CBD et moins d’1 % de THC pourrait être utilisé comme produit de substitution afin de réduire les risques d’une consommation problématique de cannabis ou dans le traitement de celle-ci. Il n’existe encore aucune étude pertinente sur le sujet. Voir également la Fiche informative (en allemand) publiée par l’Association des intervenants en dépendances de Suisse alémanique (Fachverband Sucht).

Risques / Grossesse

  • Les risques entraînés par une consommation de CBD pendant la grossesse sont inconnus.
  • La consommation de CBD est toutefois à proscrire tout particulièrement pendant la grossesse, puisque le CBD peut réduire la fonction de protection qu’a le placenta et modifier les propriétés de celui-ci.
  • Si la femme enceinte fume du cannabis pauvre en THC mélangé à du tabac, il existe un risque de dépendance à la nicotine.
  • Les risques pour la santé sont les mêmes que dans le cas d’une consommation de tabac. Il s’agit surtout de cancers, de maladies cardiovasculaires et pulmonaires. Même en fumant du cannabis pur pauvre en THC sans ajout de tabac, la combustion produit des substances nocives pour la santé.
  • Il n’a pas encore été établi que la prise de cannabis pauvre en THC puisse éventuellement entraîner une consommation de tabac ou une consommation de cannabis « classique ». Il existe certainement un risque dont l’ampleur ne peut pas encore être évaluée. Par ailleurs, il n’y a encore aucune étude détaillant des résultats sur les risques et les effets de long terme de la consommation de CBD.

Circulation routière

  • Selon l’état actuel des connaissances, l’effet du CBD sur l’aptitude à la conduite est négligeable. Les substituts de tabac à base de CBD contiennent toutefois de faibles quantités de THC qui peuvent entraîner le dépassement du taux autorisé de THC dans le sang pour la circulation routière (1,5 microgramme de THC par litre de sang) ou dans les urines (test rapide positif). La personne est alors inapte à la conduite.
  • Trancher la question de savoir si et à quel moment la consommation de ces substituts de tabac dépasse le taux autorisé ne se fait pas de manière abstraite.
  • Si l’on veut conduire, la consommation de cannabis contenant du CBD est généralement déconseillée.

1Les préparations autorisées comme médicaments (huile de sativa 1 %, teinture de cannabis et Sativex®) contiennent du THC mais aussi du CBD.

 

Impressum