Comorbidité

Examen de la comorbidité psychiatrique

  • La consommation de stupéfiants s’accompagne de taux élevés de diverses comorbidités psychiques (env. 70% lors de dépendance au cannabis), troubles qu’il est donc important, au plan thérapeutique, de diagnostiquer puis de traiter conjointement.
  • Les questions ci-dessous sont importantes pour l’anamnèse :
    • Le patient a-t-il déjà fait l’objet d’un traitement psychiatrique ou psychothérapeutique, ambulatoire ou hospitalier ?
    • Présente-t-il des tendances suicidaires ou a-t-il déjà fait des tentatives de suicide?

Eléments suggérant une dépression

  • Manque d’entrain, perte de la joie de vivre, tristesse, idées suicidaires;
  • Troubles du sommeil, fatigabilité accrue, diminution de la concentration et de l’attention;
  • Sentiments de culpabilité;
  • Chez les hommes: fréquente augmentation de l’irritabilité.

Eléments suggérant des manies

  • Euphorie;
  • Logorrhée;
  • Dépenses excessives;
  • Manque de distanciation;
  • Mégalomanie, etc.

Eléments suggérant des troubles anxieux

  • Symptômes végétatifs; palpitations, étourdissements, tremor, transpiration, etc.
  • Sentiment de ne plus être normal;
  • Impression de ne pas être vraiment là;
  • Peur de mourir, etc.
  • Evitement de certaines situations à potentiel anxiogène;
  • Phobies isolées à l’égard des animaux, de l’altitude, des vols en avion, des locaux fermés, etc.

Eléments suggérant des troubles de la personnalité

A) Troubles émotionnels instables de la personnalité, p.ex. de type Borderline

  • Tentatives de suicide ou intentions suicidaires;
  • Relation conjugale/partenariale perturbée;
  • Impulsivité non contrôlée;
  • Etats de tension soudains, prolongés et intenses, assortis d’une composante aversive entraînant une incapacité à différencier les émotions en jeu;
  • Emotivité élevée et changeante (larmoiement, susceptibilité s’accompagnant d’agressivité);
  • Automutilations (coupures, griffures, etc.) servant à réduire les tensions à l’origine du manque de contrôle des impulsions.

B) Troubles dissociaux de la personnalité

  • Comportement déviant avec mépris des règles sociales;
  • Agressivité, irritabilité;
  • Insensibilité, absence de remords, faible capacité d’empathie.

C) Troubles schizoïdes de la personnalité

  • Introversion;
  • Isolement social;
  • Difficultés à montrer ses sentiments;
  • Froideur et indifférence apparente.

D) Troubles narcissiques de la personnalité

  • Défaut d’appréciation de ses propres forces et faiblesses;
  • Changements d’humeur, entre sentiments de grandeur et dévalorisation;
  • Sentiment de supériorité.

E) Troubles paranoïdes de la personnalité

  • Réaction hypertrophiée à tout refus ou rejet;
  • Méfiance.

S’y ajoutent aussi des troubles compulsifs et anxieux de la personnalité.

Eléments suggérant un trouble psychotique ou schizophrénie

  • Interruption inexplicable du cursus scolaire ou de l’apprentissage;
  • Retrait de la famille et des ami-e-s;
  • Perte d’entrain; se comporter en « original »;
  • Idées délirantes, conviction de faire l’objet d’influences extérieures; hallucinations auditives ou visuelles;
  • Troubles de la pensée et de la perception
  • Voir aussi Psychose et THC

Eléments suggérant un ADH/TDAH chez l’adulte

  • Problèmes d’attention et de concentration dans l’enfance à l’école puis à l’âge adulte;
  • Se montrer intérieurement agité, rêveur, oublieux, non fiable, égoïste et affectivement instable;
  • Souvent faible estime de soi, avant tout en l’absence de motivation et de stimulation suffisantes;
  • Difficultés à concentrer son attention, à choisir entre stimuli internes et externes et à écarter les distractions.
  • Etats de tension et impulsivité

 

Impressum