Introduction

  • Les notions de « cannabis médical » ou de « cannabinoïdes en médecine » s’emploient dans le cadre de l’application thérapeutique de la plante de chanvre et de ses principes actifs naturels ou de synthèse (appelés cannabinoïdes) pour le traitement de maladies. Selon l’état actuel de la recherche, la présence de THC est indispensable pour une application médicale.
  • Il convient de faire une distinction avec l’utilisation de CBD comme monosubstance (cannabidiol) qui fait l’objet d’un chapitre spécifique.

Situation type du point de vue du patient

  • Les patients qui souffrent de maladies chroniques font part de plus en plus souvent à leur médecin (médecin de famille, neurologue, oncologue, médecin en soins palliatifs) de leur souhait d’être informés sur le cannabis ou les cannabinoïdes en tant que médicaments ou de s’en voir prescrire (cannabis médical) car les formes de traitement utilisées jusqu’ici n’ont pas apporté d’apaisement suffisant.

Situation type du point de vue du médecin

  • Le médecin, qui connaît généralement la personne depuis longtemps ainsi que la souffrance endurée et les limites de la thérapie suivie, souhaite apporter un apaisement et se déclare prêt à emprunter des voies nouvelles ou moins conventionnelles.

Incertitude / Questions

  • Noyées dans la discussion politico-médico-publique sur l’utilisation du cannabis comme drogue, beaucoup d’incertitudes - par ailleurs inexistantes dans le cadre d’un traitement phytothérapeutique -demeurent chez le médecin et le patient :
  • L’algorithme permet de guider le médecin de manière pragmatique dans la prise de décision. C’est une représentation de la situation juridique actuelle et des connaissances médicales. Ces deux éléments peuvent évoluer.
  • Des informations concernant le cannabidiol (CBD) sont également disponibles ici. Distinguer l’utilisation de CBD du thème du cannabis médical s’avère essentiel d’un point de vue médical et juridique.

 

Impressum