Possibilités d’intervention

  • On dispose d’études contrôlées évaluant les interventions brèves dans le traitement de la dépendance au cannabis. Divers programmes sont actuellement de testés et évalués en pratique clinique, d’autres sont déjà opérationnels (cf. infra).
  • Lors du traitement précoce de problèmes comportementaux graves (consommations de substances, délinquance, troubles dissociaux) chez des adolescents, les thérapies familiales multidimensionnelles (MDFT, MST), se sont révélées particulièrement adéquates, en prenant en compte la globalité du contexte de vie de l’adolescent concerné.
  • Les problèmes dus au cannabis chez les adolescents et les jeunes adultes sont multidimensionnels (santé physique et psychique, famille, formation et profession entre autres) et nécessitent donc une approche multidi-mensionnelle avec, dans la mesure du possible, des objectifs clairement hiérarchisés.
  • Dans le traitement de personnes présentant une consommation problématique de cannabis, il convient de distinguer trois phases :

Programmes scientifiques sur le cannabis

  • Vous trouverez sur Infoset un descriptif des programmes de recherche en matière de traitement des troubles liés à la consommation de cannabis ;
  • Parmi les programmes scientifiquement évalués, on peut notamment citer:
  • CANDIS (en allemand)
  • INCANT (en anglais)
  • CAN Stop (en allemand)
  • Realize it (en allemand)
  • CANreduce (en allemand)
  • Tous ces modules thérapeutiques se basent d’une part, sur la promotion de la motivation à modifier ses habitudes de consommation et, d’autre part, sur la l’acquisition de compétences pratiques en matière de résolution de problèmes, de contrôle de l’envie de "planer" et de compétences sociales. Le travail thérapeutique doit aussi identifier les situations à risque et les facteurs protecteurs, resp. permettre de (re-)découvrir les ressources et compétences personnelles.
  • Selon les programmes, les interventions s’étendent sur une période plus ou moins longue (de 2 à 9 mois) et dans le cadre de settings divers (séances individuelles, en famille et/ou de groupe).
  • Tous ces projets suivent un même processus: création d’une alliance thérapeutique et d’une motivation au traitement, travail sur les "déclencheurs de crise", consolidation des changements obtenus et enfin arrêt de la relation thérapeutique.
  • Vous trouverez ici les directives allemandes de l’AWMF1 sur les troubles dus au cannabis élaborées sous l’égide de la DG-Sucht2 (état octobre 2004), qui référencent de manière exhaustive la pertinence de diverses recherches.
  • On trouvera les adresses d’institutions romandes traitant la consommation problématique de cannabis sous www.indexaddictions.ch et www.stop-cannabis.ch.Les traitements ambulatoires à long terme sont plus axés sur les approches psychothérapeutiques classiques.
  • L’une des institutions qui se consacre explicitement depuis 1985 à la consommation problématique de cannabis est le Therapieladen à Berlin.

1AWMF: Arbeitsgemeindschaft der Wissenschafltichen Medizinischen Fachgesellschaften (Association des sociétés scientifiques médicales, NdT)
2DG-Sucht : Deutsche Gesellschaft für Suchtforschung und Suchttherapie (Société allemande de recherche sur l’addiction et son traitement, NdT)

 

Impressum