Signes avant-coureurs d’une consommation problématique

  • La présente liste de « signaux avant-coureurs » est conçue comme un outil d’aide à l’orientation.
  • Les symptômes décrits sont susceptibles d’indiquer une consommation problématique de cannabis.
  • Néanmoins, toute suspicion de consommation problématique de THC devrait faire l’objet d’investigations plus approfondies, les symptômes listés ici pouvant aussi avoir d’autres causes.
  • La consommation de cannabis servant aussi d’automédication, les signes avant-coureurs mentionnés ci-dessous devraient aussi être examinés dans la perspective d’éventuels troubles psychiques :
    • baisse des facultés cognitives (troubles persistants de la concentration, déficit d’attention, pertes de mémoire, troubles de l’apprentissage)
    • baisse des performances
    • atteintes motrices (hyperréflexie, troubles de la coordination)
    • ralentissement psychomoteur
    • crises d’angoisse, attaques de panique
    • expériences de dépersonnalisation
    • symptomatologie dépressive
    • expériences psychotiques, yc hallucinations
    • ralentissement de la perception du temps
    • augmentation de l’appétit et de la libido
    • douleurs abdominales et céphalées
    • hyperhémie conjonctivale
    • sécheresse buccale
    • tachycardie
    • absentéisme scolaire ou professionnel
    • comportement délictueux
    • négligence de ses obligations.
  • Adamson et Sellman ont développé un instrument de screening (CUDIT - Cannabis Use Disorders Identification Test) permettant de repérer des personnes ayant une consommation de cannabis à risque. Les 10 items de cet instrument évaluent entre autres la fréquence de la consommation, la durée de l’effet, la consommation matinale de cannabis, la peur de la perte de contrôle et les sentiments de culpabilité, resp. les sanctions sociales liées à la consommation de cannabis (Adamson, S.J., Sellman, J. D., (2003). A prototype screening instrument for cannabis use disorder: the Cannabis Use Disorders Identification Test (CUDIT) in an alcohol-dependent clinical sample. Drug and Alcohol Review 22(3), 309-315).

  • Un instrument de screening simple ayant un objectif identique a été développé aux Etats-Unis par Riggs et Alario (RAFFT: Relax, Alone, Friends, Familiy, Trouble) et adapté, dans sa version française, aux 12-18 ans:

    1. Est-ce que tu prends parfois du cannabis parce que tu veux te détendre ou te sentir mieux ?
    2. Est-ce tu prends parfois du cannabis parce que tu veux faire partie d'un certain groupe ?
    3. Est-ce que quelqu'un de ton cercle prend régulièrement du cannabis (au moins une fois par semaine) ?
    4. Est-ce que tu prends parfois du cannabis quand tu es seul(e) ?
    5. Est-ce que quelqu'un de ta famille a un problème avec le cannabis ?
    6. Est-ce que tu as déjà eu des problèmes sérieux à cause de ta consommation de cannabis (p.ex. de mauvaises notes ou des ennuis avec la police ou avec les parents) ?

    Dès 2 réponses positives, il y a lieu de considérer que l’on se trouve en présence de signes avant-coureurs indiquant la nécessité d’une intervention.

  • Parmi les questionnaires de repérage de consommation d’alcool et drogues illicites en langue française, signalons également la DEP-ADO développée par une équipe canadienne et validée en Suisse Romande.

  • Le Screening Test ASSIST (Alcohol, Smoking and Substance Involvement Screening Test) a été quant à lui développé par l’OMS et a pour objectif de soutenir les soignants de premier recours dans le dépistage (précoce)

  • et le traitement des problèmes d’addiction.


Impressum