Syndrome d’hyperémèse cannabinoide

Ce résumé s’inspire largement de l’article (en allemand) de Stauffer et al. dans le Swiss Medical Forum.

  • Le syndrome d’hyperémèse cannabinoide à la suite d’une consommation importante et prolongée sur plusieurs années de cannabis à haut dosage fut décrit pour la première fois en 2004 par Allen et al, en Australie. Il est encore peu connu.
  • En raison de symptômes impressionnants et aigus, les patients requièrent souvent de nombreuses investigations et des traitements conséquents.
  • Etant donné que l’effet antiémétique du cannabis est largement connu (une information facilement accessible sur internet), la poursuite de la consommation entretient les symptômes.
  • Les causes et les mécanismes à l’origine de ce syndrome restent largement inexpliqués.

Symptômes

  • Symptômes abdominaux aigus et récurrents, caractérisés par des douleurs (principalement épigastriques), des nausées et des vomissements intenses. Les traitements habituels sont sans effet.
  • Le plus souvent, anamnèse de consommation de cannabis sur plusieurs années.
  • L’eau chaude (douche ou bain) soulage les symptômes.
  • Les crises peuvent durer plusieurs jours ; elles se résolvent le plus souvent après 24-48 heures.
  • Le diagnostic nécessite l’exclusion des autres causes de douleurs abdominales.
  • Lorsque les patients ont découvert les effets bénéfiques de l’eau chaude, ils y recourent parfois excessivement, avec un risque d’obsession.

Traitement

Arrêt de la consommation de cannabis

 

Impressum