Comorbidités

La présence d’une maladie psychique est plutôt la règle en cas de dépendance à la cocaïne, car deux tiers des personnes dépendantes sont concernés. D’autres maladies psychiatriques doivent en outre être considérées dans la prise en charge globale de ces patients. En présence de signes évocateurs pour une comorbidité, il est préférable de faire appel à un psychiatre pour établir un diagnostic précis et proposer une psychothérapie et / ou un traitement médicamenteux appropriés.

Recherche des comorbidités psychiatriques

  • Traitement ambulatoire ou hospitalier préalable ? Psychothérapie ?
  • Contact avec le service de psychologie scolaire (TDHA ?)
  • Suicidalité, tentatives préalables ?

Signes de dépression

Symptômes principaux

  • Manque d’énergie, anhédonie, idées suicidaires
  • Troubles du sommeil, fatigue accrue, concentration et attention réduites
  • Sentiments de culpabilité, chez les hommes souvent augmentation de l’irritabilité.

Signes de troubles anxieux

Symptômes principaux

  • Comportement d’évitement (vie sociale, ne pas prendre l’avion, l’ascenseur ou éviter les foules, etc.)
  • Peur spécifiques (araignées ou autres animaux, hauteur, infections, etc.)
  • Nombre élevé de consultations d’urgence en raison de problèmes cardiaques, vertige, hyperventilation
  • Echecs répétés lors des examens.

Signes de troubles de la personnalité

A) Troubles de la personnalité borderline

Symptômes principaux

  • Automutilation (coupures), tentatives de suicide ou menaces de passage à l’acte, relations personnelles conflictuelles, difficultés à contrôler ses impulsions
  • Poussées de grande tension, prolongées, soudaines, sans pouvoir différentier les émotions associées
  • Changements rapides de l’état émotionnel (en pleurs, sensible et en même temps agressif).

B) Troubles de la personnalité dyssociale

Symptômes principaux

  • Comportement « asocial » : mépris des règles sociales, facilement irritable (abaissement du seuil) et agressif, sans remords, ne tire aucun apprentissage des sanctions, manipulateur.

C) Trouble de la personnalité schizoïde

Symptômes principaux

  • Introversion, isolement social, difficulté à exprimer ses sentiments

D) Troubles de la personnalité narcissique

Symptômes principaux

  • Auto-appréciation erronée de ses points fort et faibles
  • Changements de l’humeur avec alternance entre idées de grandeurs et autodépréciation

Signes de troubles psychotiques / schizophrénie

Symptômes principaux

  • Interruption inexpliquée du cursus scolaire ou de l’apprentissage ; en retrait de la famille et des ami(e)s ; manque d’entrain, d’énergie ; qualifié « d’original »
  • Idées délirantes, conviction de faire l’objet d’influences extérieures ; hallucinations auditives ou visuelles
  • Troubles de la pensée, des émotions et de la perception

Signes de TDHA chez l’adulte

Symptômes principaux

  • Difficultés d’attention et de concentration, enfant « agité » à l’école ; adulte : agité surtout intérieurement, rêveur, distrait, oublieux, non fiable, égoïste et instable sur le plan affectif
  • Souvent faible estime de soi, surtout lors de motivation et de stimulation insuffisantes
  • Difficultés à maintenir son attention, à sélectionner des stimulations internes et externes pertinentes et à ne pas se laisser distraire
  • Souvent : la cocaïne ou la caféine ont un effet tranquillisant.

 

Impressum