Vignette

Consommation de cocaïne et TBS (consommation mixte)

Depuis quelques mois, vous suivez Mr G dans le cadre de son traitement basé sur la substitution (TBS). Après une phase de stabilisation temporaire, il présente depuis quelques semaines une consommation parallèle d’héroïne et de cocaïne plus importante.

Que faut-il savoir ?

  • La combinaison d’héroïne et de cocaïne est fréquente. Les usagers considèrent les effets des deux substances comme complémentaires. La phase suivant l’effet de la cocaïne (« descente ») est estompée avec l’héroïne (demi-vie plus longue), l’alcool ou des médicaments sédatifs / tranquillisants. Un mélange d’héroïne et de cocaïne se nomme « speedball ». Il est absorbé par voie intraveineuse ou nasale. Il présente un risque particulier d’overdose en raison d’un effet initial « neutralisant » de la cocaïne, suivi d’une pleine action de l’héroïne seule, une fois passé l’effet de la cocaïne.
  • En cas de consommation durable de cocaïne, le pronostic à long terme est moins favorable. La consommation intraveineuse se fait souvent dans de plus mauvaises conditions hygiéniques que lors de prise d’héroïne seule. Le risque d’infections est donc accru.
  • La consommation parallèle au TBS annule en principe la délivrance du permis de conduire.
  • Souvent, l’augmentation des dépenses liée à la consommation additionnelle de drogue motive l’usager à reconsidérer les opioïdes ou le médicament de substitution comme la « principale substance ». Attention : un syndrome de sevrage à l’héroïne et la consommation de cocaïne peuvent présenter un tableau clinique similaire !

Que pouvez-vous faire pour ce patient ?

  • Dans la mesure du possible, passez en revue tout le réseau veineux, afin de détecter les foyers infectieux.
  • Evaluez le dosage du médicament de substitution. L’usage parallèle d’héroïne – et souvent aussi de cocaïne, s’arrête lorsque le dosage de substitution est suffisant (méthadone 60-100 mg). Indications pour le dosage de méthadone.
  • Si ce n’est pas le cas, adressez vous à un service spécialisé ou écrivez-nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Si la consommation de cocaïne reste importante, proposez au patient d’effectuer un sevrage partiel de cocaïne en milieu résidentiel, tout en maintenant le traitement de méthadone.

 

Impressum