Grossesse

L’effet vasoconstricteur de la cocaïne provoque des infarctus dans le placenta, ce qui réduit l’afflux sanguin vers l’enfant à naître.
De ce fait, tout organe ou tissu peut potentiellement être lésé. Les risques sont :

  • Doublés pour l’accouchement prématuré
  • Augmentés pour l’avortement spontané et la mort intra utérine
  • Inhibition de la croissance (poids, taille et périmètre crânien)
  • Fréquents troubles du comportement dans l’enfance.

Le risque de malformations causées par la cocaïne est controversé. Quelques publications rapportent cependant un nombre accru :

  • D’anomalies des voies urinaires
  • D’anomalies cérébrales et intestinales (une des hypothèses concerne le sperme)
  • De raccourcissement ou d’inégalité des membres
  • Il existe probablement une association entre l’exposition prénatale à la cocaïne et des anomalies cardiaques, dans la mesure où la grossesse augmente potentiellement la cardiotoxicité de la cocaïne.
  • A la naissance, les nouveaux-nés peuvent présenter un type de « syndrome de sevrage » :
    • Nervosité accrue et irritabilité. Beaucoup se mettent à pleurer au moindre mouvement ou bruit, même léger.
    • Ces nouveaux-nés sont difficiles à calmer, ils paraissent repliés sur eux-mêmes ou indifférents.

Cet état peut durer jusqu’à huit ou dix semaines après la naissance, voire encore plus longtemps.

Les femmes enceintes doivent viser l’abstinence. Si elles parviennent à cesser leur consommation de cocaïne durant le premier trimestre, le risque d’un accouchement prématuré ou de donner naissance à un bébé de poids insuffisant est réduit. Les femmes ou les couples qui ne sont pas en mesure de devenir abstinents devraient remettre à plus tard leur projet parental. Dans la mesure où l’on ignore quelle quantité de cocaïne est nuisible durant la grossesse, aucune consommation ne devrait avoir lieu. Le désir d’enfant peut aussi être un facteur de motivation pour l’abstinence.
Concernant la consommation de substances pendant la grossesse, voir les chapitres suivants : alcool, nicotine, héroïne, cannabis et drogues de synthèse.

 

Impressum