Première rencontre : les deux premiers rendez-vous

Première consultation (environ 30 minutes)

ANAMNESE

  • Voie de consommation ?
    • iv (intraveineuse)
    • sniff (voie nasale)
    • fumée (sous forme de freebase ou crack)
    • ingestion par voie orale (poudre dissoute dans une boisson, rare ; en raison d’une extraction élevée, des doses plus grandes sont nécessaires)
    • usage exclusif (souvent avec ou après l’alcool) ou
    • usage mixte (le plus souvent avec / après la méthadone / héroïne)
  • Fréquence de la consommation ?
    • Fins de semaine (soirées), consommation festive
    • Plusieurs jours de la semaine
    • Plusieurs fois par jour
  • Effets de la cocaïne ?
    • Stimulation du SNC
      • Augmentation de l’énergie, facilité de contact / sociabilité, euphorie, libido
      • Tranquillisant (penser au TDHA)
    • Inhibition de la recapture de noradrénaline
      • Augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque
  • Anamnèse de la consommation d’autres substances : tabac, cannabis, alcool, héroïne, drogues de synthèses, ecstasy  
  • Situation sociale ?
    • Travail, loisirs, relations sociales, finances (dépenses pour la consommation de cocaïne, dettes)
  • Santé psychique ?
    • Dépression, angoisses
    • Psychose
    • TDHA, troubles du sommeil
    • Troubles alimentaires, autres comportements addictifs
    • Suicidalité
  • Santé physique
    • Infection par le VIH, hépatites, troubles cardiaques et autres maladies

STATUS SOMATIQUE

  • Les signes varient en fonction des voies de consommation. Lors du status général, veiller particulièrement à :
    • Poids / BMI (perte de poids, cachexie)
    • Lésions de la cloison nasale (sniff)
    • Verrues dans le nez (dites « verrues des priseurs »), en raison de billets de banque infectés (présence de papillomavirus lorsqu’ils sont employés par plusieurs personnes)
    • Plaies et brûlures des lèvres causées par des pipes à crack abîmées
    • Disparition latérale des sourcils en raison de la chaleur des vapeurs émises par les pipes à crack
    • Mauvaise haleine, mastication bruyante
    • Bronchites et infections pulmonaires lorsque la cocaïne est fumée, BPCO (fumeurs)
    • Auscultation cardiaque (endocardite)
    • Hyperkératose palmaire et digitale, due à la manipulation de crack brûlant
    • Abcès aux sites d’injections, nécroses, lésions de grattage
    • Vasculites

LABORATOIRE (dans l’immédiat ou lors de la deuxième consultation)

  • Hématogramme, glucose, créatinine, GPT, GOT, gamma-GT, sérologie des hépatites, VIH
  • Eventuellement CDT
  • ECG
  • Test de grossesse

2e consultation (dès que possible, durée 30 minutes environ)

  • Passer en revue la première consultation : discussion des résultats / évolution
  • Définir conjointement les objectifs de traitement, ainsi que la fréquence des consultations
  • Soutien psychologique par le médecin de famille
  • Médicaments ? Médicaments psychotropes ? Méthylphénidate (Ritaline) en cas de TDHA
  • Travail en réseau / référer le patient ?

 

Impressum