Problèmes somatiques

L’usage intraveineux est considéré comme le plus néfaste, suivi par la fumée (dans ces deux cas, l’afflux vers les organes est le plus rapide).
Les différentes voies de consommations sont à l’origine de problèmes somatiques variables. La réduction des risques et la transmission d’informations permettent de les éviter.

Métabolisme / alimentation

  • Perte de poids, pouvant aller jusqu’à la cachexie

Bouche / nez

  • Saignements nasaux, déficit de la cloison nasale (jusqu’à la perforation) lors de sniff chronique
  • Verrues dans le nez (dites « verrues des priseurs »), en raison de billets de banque infectés (présence de papillomavirus, lorsqu’ils sont employés par plusieurs personnes)
  • Plaies et brûlures des lèvres causées par des pipes à crack abîmées
  • Mauvaise haleine, mastication bruyante
  • Dommages dentaires (toxicité de la cocaïne fumée), bruxisme (érosion dentaire)

Peau / infections

  • Disparition latérale des sourcils en raison de la chaleur des vapeurs émises par les pipes à crack
  • Hyperkératose palmaire et digitale, en raison de la manipulation de crack brûlant
  • Vasculite
  • La cocaïne est prurigineuse. Les usagers frottent souvent les sites d'injection, ce qui irrite les tissus et conduit à la formation de pus (illusion d’avoir des insectes et des vers sous la peau en cas de délire d’épizoonose). Un impétigo, voire une septicémie (endocardite), peut survenir.
  • Infections par le VIH et les virus des hépatites, en raison de pratiques d’injections à risque et des rapports sexuels non protégés. L’hépatite peut également se transmettre lors de l’échange des pailles. 

Cœur / système cardiovasculaire

  • Troubles du rythme et arrêts cardiaques, en raison de l’afflux rapide de cocaïne
  • Des spasmes artériels peuvent provoquer un infarctus, des accidents vasculaires cérébraux et des occlusions artérielles périphériques. La cocaïne favorise aussi les agrégats thrombocytaires et l’artériosclérose.
  • Endocardites

Système respiratoire

  • Douleurs thoraciques
  • Bronchites et infections pulmonaires
  • BPCO, œdème pulmonaire (fumeurs)

Effets neurologiques

  • Troubles cognitifs lors de consommation durable
  • L’apparition de crises d’épilepsie suite à l’usage de cocaïne exclusivement est controversée.

Grossesse

  • Trouble du développement chez l’embryon et le fœtus, infarctus placentaires, carences et accouchement prématuré
  • Symptômes de sevrage à la naissance, morbidité et mortalité infantiles augmentées
  • Informations supplémentaires sur la grossesse.

 

Impressum