LSD

  • Categorie : perturbateur (hallucinogène)
  • Nom chimique : acide lysergique diéthylamide
  • Noms courants : « acide » « buvard », « carton », « micros », etc.
  • Le LSD est soumis à la Loi sur les stupéfiants !
  • Effets :
    • Intense expérience psychédélique
    • Intensification et perturbation de la perception, distorsion spacio temporelle (phénomène de déréalisation) --> peut induire des hallucinations
    • Confusion mentale, état de perplexité
    • Sensation de séparation de son propre corps et de dissolution de soi-même (phénomène de dépersonnalisation)
    • Distanciation ou effet d’étrangeté de son environnement
  • Effets indésirables :
    • Perte des repères, désorientation
    • Difficultés respiratoires
    • Tachycardie
    • Sueurs
    • Angoisses et attaques de panique --> « bad trip », « voyage d’horreur » ou « horror trips »
    • Paranoïa (illusions)
    • Dépersonnalisation (trouble de la perception de soi-même et de son identité)
    • Déréalisation (perception altérée du monde extérieur)
    • Réactions inappropriées (accidents mortels en raison de la modifications des perceptions ou de confusion entre les idées et la réalité)
    • Grossesse : provoque des contractions --> déclenche la naissance avant terme
    • Effets chroniques : troubles dépressifs
    • Etat de choc, traumatisme --> induction de « flashback » ou « retour d’acide », voire de psychose chez certaines personnes (probablement prédisposées).
  • Durée de l’effet (variable selon la dose) : environ 8-12 heures. Un effet est constaté à partir de 50μg. En Suisse, les « trips » contiennent entre 30 à 120μg.
  • Présentation : Papier buvard, liquide, microcomprimés ou « micropointes »
  • Voie de consommation : orale
  • Exemples de combinaisons dangereuses :
    • Champignons psychédéliques: accentuation des effets
    • Neuroleptiques (utilisés néanmoins dans contexte du traitement de symptômes délirants si benzodiazépines insuffisantes).
  • Précautions pour un usage à moindre risque

 

Impressum