Traitement / Suivi

  • Il existe peu d’offres de soins spécialisés dotées à la fois des connaissances sur les substances et de compétences psychiatriques/psychothérapeutiques, somatiques et sociales pour le traitement et le suivi des personnes avec un usage problématique de drogues de synthèse. Les médecins installés et les centres d’addictologie offrent un soutien direct ou réfèrent les patients aux spécialistes. Une ouverture d’esprit sans jugement de valeur sur les problématiques des patients est indiquée.
  • L’offre de soins doit répondre aux besoins des personnes concernées :
    • Demande de conseils : informations sur les substances, « drug checking » (contrôles et analyses des substances), précautions pour un usage à moindre risque --> le but est de promouvoir un usage de substances responsable et en connaissance de cause, si la personne ne souhaite pas s’abstenir
    • Demande de psychothérapie ou de traitement médicamenteux : en cas de dépendance physique et/ou psychique ; en cas de troubles somatiques ou psychiques éventuellement associés.
    • Demande de soutien lors de difficultés sociales (dettes, menaces de pertes d’emploi ou de logement, etc.).
  • D’autres buts des consultations sont :
    • Précautions pour un usage à moindre risque (réduction des risques)
    • Abstinence, si atteignable
    • Réduction de la consommation et reprise du contrôle sur l’usage des substances
    • Amélioration de la qualité de vie
    • Promotion de la santé physique et psychique
  • Déroulement des consultations :
    • Identification précoce des conséquences liées à l’usage problématique des substances
    • Diagnostic précis des éventuels troubles addictifs, psychiques et somatiques
    • Mise en œuvre d’un traitement et/ou d’un suivi centré sur les besoins de l’individu
  • Les personnes avec une comorbidité somatique ou psychique nécessitent de surcroît un traitement somatique, psychique ou psychothérapeutique.
  • En vertu du principe de subsidiarité, les offres de soins locales et ambulatoires sont préférables à un traitement en résidentiel.
  • En cas d’un trouble addictif sérieux (dépendance somatique, intoxications aiguës par exemple) ou de comorbidités (troubles dépressifs graves et risque aigu de suicide par exemple), un traitement en milieu résidentiel est nécessaire (surveillance rapprochée selon les circonstances).
  • En Suisse, il existe plusieurs lieux de consultation pour les patients avec un usage problématique de drogues de synthèse :  
    • Le centre Arud Hauptbahnhof près de la gare de Zürich s’adresse aux personnes avec un usage problématique de cocaïne, de cannabis, de drogues de synthèse, d’alcool, d’opiacés, de médicaments et de tabac.
    • Egalement à Zürich, le centre DIZ (Drogeninformationszentrum) propose des informations, des consultations et l’analyse de drogues de synthèse. Les informations portent sur les effets et les dangers des substances, ainsi que l’évaluation des risques de sa propre consommation. L’analyse s’accompagne obligatoirement d’un entretien, ce qui permet un conseil sélectif, des informations précises sur le dosage et le contenu de la substance analysée, ainsi que sur son effet potentiel.
    • L’hôpital universitaire de Zürich (Psychiatrische Universitätsklinik Zürich – Zentrum für Abhängigkeitserkrankungen) : Diagnostic et traitement des troubles liés à l’usage de substances, avec consultation spécialisée pour l’usage de drogues de synthèse (description de l’offre).
    • A Winterthur, offre intégrée comprenant : informations, diagnostic, conseils, traitement des personnes (et de leur entourage) avec un usage de substances psycho-actives ou un comportement problématique (opioïdes, alcool, cocaïne, cannabis, drogues de synthèse, nouveaux moyens de communication, internet) (Integrierte Suchthilfe Winterthur)
    • Il existe la possibilité d’envoyer des substances pour testing dans des laboratoires à l’étranger de pratiquer certains tests soi-même (Ecstasyinfo.org, energycontrol.org). Cf. Ch. Précautions pour un usage à moindre risque.
    • Offres d'aide en Suisse de façon plus générale - Base de données infodrog

 

Impressum