Entretien motivationnel

  • Les personnes avec un problème lié à l'usage de substances ne manquent pas de motivation, elles sont ambivalentes !
    L’entretien motivationnel (EM) est une méthode de communication qui permet de renforcer la motivation à modifier un comportement (p. ex. usage de substances). L’EM accroît nettement les compétences en matière d’addiction et d’autres problèmes de santé.
  • Les études ont démontré l'efficacité de l’EM qui s’apprend relativement rapidement (voir par exemple (voir par exemple : www.grea.ch/formations,www.motivationalinterviewing.ch,www.gk-quest.de,www.motivationalinterview.org).
  • La préparation au changement est progressive et comprend plusieurs étapes (cf. modèle de Prochaska et Di Clemente)
  • L’EM est particulièrement adapté pour les personnes peu disposées à effectuer un changement ; il peut notamment être utilisé dans le cadre d’interventions ponctuelles.
  • Le patient parvient à explorer lui-même ses motivations sous-jacentes à changer. Sa disposition au changement s’accroît au fur et à mesure qu’il ressent que son comportement est en désaccord avec ses valeurs profondes ou ses buts existentiels.
    En ce sens, l’EM correspond à la réalisation de désirs personnels à effectuer un changement.
  • L’EM nécessite une certaine attitude de base de la part du médecin. Le médecin :
    • Est conscient que chaque patient a des raisons de changer qui lui sont propres, et qu’il en a les ressources. Il s’agit de les mettre en évidence et de les mobiliser.
    • Respecte l’autonomie du patient.
    • Considère le patient d’égal à égal, en évitant de se positionner comme un expert.
    • Fait preuve de compassion et laisse entendre au patient que son état ne lui est pas indifférent.
  • Les quatre processus de l’entretien motivationnel sont :
    • Au début, la priorité est l’engagement dans la relation. Le médecin, de par son approche motivationnelle, crée une atmosphère valorisante et favorable au partenariat. Ceci constitue une base pour les étapes suivantes.
    • La focalisation permet, et au médecin, et au patient, de clarifier la situation et les comportements à l’origine.
    • L’évocation de ses motivations intrinsèques par le patient est une tâche centrale. Au cours de l’entretien, le patient est amené à explorer, faire émerger et verbaliser ses motivations intrinsèques.
    • La planification consiste à soutenir le patient pour qu’il élabore une stratégie de planification appropriée, conformément à ses intentions, puis à l’accompagner durant sa mise en œuvre.
  • L’approche sur la base de l’EM repose sur quatre principes :
      • l’empathie
      • le développement de la divergence
      • le maniement subtil de la résistance
      • la promotion de la sensation d’efficacité personnelle (confiance dans sa propre capacité à changer).
    • Sept techniques sont préconisées pour la pratique :
    • Poser des questions ouvertes
      • Elles permettent au patient d’exposer son point de vue de manière détaillée. Le médecin apprend ainsi comment le patient considère sa propre situation et quelles sont ses possibilités et ressources pour changer.
    • L’écoute réflective
      • Il s’agit d’écoute active : le médecin écoute attentivement les propos du patient et reflète verbalement (reformule) ce qui lui a été dit, de manière à approfondir encore l’introspection du patient.
    • La valorisation
      • La reconnaissance explicite, dans le sens d’une mise en valeur authentique du patient est une autre façon de construire une relation positive, afin qu’il puisse découvrir ses propres ressources.
    • Discours-changement (change talk)
      • Lorsque le patient exprime un dicours-changement, il indique une étape de son processus de changement. Une tâche principale du médecin est de reconnaître ce discours et de favoriser la suite du processus à l’aide de techniques adaptées.
    • En cas de résistance
      • De manière subtile, lorsque la résistance apparaît, il s’agit de favoriser un climat relationnel qui évoque une « danse » et non une « lutte » avec le patient.
    • Confidence Talk
      • Il s’agit d’un discours-changement qui porte principalement sur la capacité à changer. Le patient exprime ainsi les raisons de sa confiance à effectuer un changement de manière autonome. Il y a lieu de reconnaître ce discours et de favoriser la suite du processus.
    • Les résumés
      • Des résumés réguliers permettent au patient de réentendre ses arguments en faveur et contre le changement. Ils doivent refléter son ambivalence.

D’autres informations figurent sur les sites internet mentionnés ci-dessus.

Le British Medical Journal (BMJ) propose un module d’apprentissage sur l’entretien motivationnel (en anglais, accès gratuit, inscription requise). Il dure une heure et contient notamment des entretiens filmés avec Stephen Rollnick.