Aspects financiers

Les factures impayées et les rendez-vous manqués peuvent survenir dans le cadre du suivi des patients dépendants. Quelques suggestions à ce sujet figurent ici.

1. Substitution et assurance de base

  • Un traitement basé sur la substitution par la méthadone, la lévométhadone, le SROM ou la buprénorphine chez une personne dépendante aux opioïdes fait partie des prestations de l’assurance de base, dès lors que le  traitement se déroule selon le cadre établi par les recommandations de l’OFSP, de la SSMA et de l’Association des médecins cantonaux de Suisse (AMCS, octobre 2009).
  • Un TBS l’héroïne est également couvert par l’assurance de base, dès lors qu’il suit l’ordonnance pour les prescriptions médicales d’héroïne du 8 mars 1999 (SR 812.121.6) et les recommandations qui se trouvent dans l’ouvrage de référence de l’OFSP (septembre 2000).

2. Rémunération de la remise de méthadone / lévométhadone / SROM buprénorphine par un médecin de premier recours

  • Utiliser la position TARMED 00.0155 (8.19 TP ; maximum une fois par jour ; valable pour la la remise du médicament de substitution seulement sans de méthadone conseils médicaux).

3. Suspension des prestations de l'assurance

  • Vérifier avec le patient, éventuellement auprès du référent social ou de la caisse maladie, s’il existe une suspension des prestations. Si oui, demander au patient l’autorisation d’en informer les services sociaux compétents. En principe, le service responsable payera les primes dues. Dans de tels cas, il est éventuellement possible d’adresser la facture directement au service social ou au représentant légal du patient.

4. Tiers payant

  • Si vous facturez selon le régime du tiers garant et que le patient n’a ni représentant légal ni soutien social, il est préférable de lui demander s’il accepterait de passer au régime du tiers payant (une telle formule se laisse largement automatiser, via certains logiciels de facturation d’usage courant en médecine de premier recours).
  • Le patient doit alors signer une cession de créance.
  • Si vous travaillez au sein d’un réseau de type managed care qui préconise le tiers garant, informez la direction de la proportion de patients marginaux qui bénéficieraient du tiers payant, sans quoi il est impossible d’organiser la prise en charge.

5. Le patient manque des rendez-vous

  • Clarifiez avec le patient quel est le moment de la journée qui convient le mieux pour les rendez-vous (par exemple en fonction de son rythme de sommeil).
  • Proposez lui de noter le rendez-vous sur son téléphone portable (alarme, agenda).
  • Planifiez le rendez-vous de manière à avoir d’autres activités à ce moment (prévoir trois patients au lieu de deux en même temps, tâches administratives, etc).
  • Aborder cette question lors d’un prochain rendez-vous sur un ton adéquat en évitant d’être moralisateur.
  • L’expérience montre que les patients qui se sentent pris au sérieux et respectés viennent aux rendez-vous.

 

Impressum

1.Substitution et assurance de base