La lévométhadone comme substance

  • La lévométhadone (L-Polamidon®) est un opioïde de synthèse (groupe chimique hétérogène semi-synthétique et synthétique de substances présentant des propriétés morphiniques et qui se fixent sur les récepteurs opioïdes), avec un effet antalgique majeur.
  • Elle est uniquement à prendre sous forme diluée et sa concentration s’élève à 5 mg/ml, soit deux fois plus efficace que la méthadone.
  • Un dosage plus bas peut ainsi être prescrit et avoir pour conséquence une meilleure tolérance et un potentiel d’interaction plus réduit.
  • Elle est un agoniste pur des récepteurs opioïdes μ (mu) et χ (kappa).
  • Elle a démontré son efficacité en tant que substitut de l’héroïne dans le cadre des traitements basés sur la substitution et est autorisée en Suisse depuis 2015 pour le traitement des personnes dépendantes aux opioïdes.

Propriétés chimiques

La lévométhadone est l'énantiomère actif R(-) de la méthadone, un racémique (un mélange racémique de deux molécules en miroir, appelées énantiomères, présentes en proportions égales de 50%).
La forme S(+), ou dextrométhadone (dextrogyre) n’a qu’un cinquantième de l’effet analgésique de la forme R(-) et n’a pas d’effet de substitution.

Structure :

 Levomethadon

Limitatio

Un médecin prescripteur doit veiller à ce qu’au moins l’une des conditions suivantes soit remplie, afin d’éviter des difficultés lors de la prise en charge des frais médicaux par la caisse d’assurance-maladie :

  • de forts effets secondaires avec la méthadone racémique ;
  • substance altérée en cas de fort dosage de méthadone racémique > 100 mg/d ;
  • présence d’un risque accru de perturbation du rythme cardiaque induite par la prolongation de l’intervalle QT.

Pharmacocinétique

  • L’effet de substitution survient une à deux heures après la prise orale et se maintient, en cas de prise unique, durant six à huit heures.
  • Lors de prises répétées, en raison de l’équilibre pharmacocinétique, la durée d’action est d’environ 22 à 48 heures, la prise unique est par conséquent suffisante.
  • La lévométhadone peut être prescrite chez les femmes enceintes et durant l’allaitement, mais dans le cadre d’un suivi médical rapproché et selon des critères stricts. Elle est cependant indiquée dans la plupart des cas. Du fait de son caractère lipophile, la levométhadone passe dans le lait maternel et traverse la barrière placentaire, ce qui peut être à l’origine d’un syndrome de sevrage chez le nourrisson.
  • Le métabolisme est hépatique et se fait avec plusieurs enzymes CYP, en particulier le CYP450 3A4. L’excrétion est rénale et biliaire.
  • La demi-vie plasmatique se situe entre 16 et 53 heures. Elle augmente avec l’âge et les atteintes hépatiques et rénales chroniques.

Mode d'action

  • Les propriétés agonistes synthétiques sur les récepteurs opioïdes entraînent des effets de type morphinique et atténuent les symptômes de sevrage chez une personne dépendante aux opioïdes.
  • Indépendamment de la dose et de la durée de la substitution, la prise orale de lévométhadone génère une tolérance.
  • La prise orale empêche une augmentation rapide de la concentration dans le cerveau et réduit ainsi la sensation d’euphorie.

Vous trouverez ici des informations complémentaires concernant les interactions, les contre-indications et les effets secondaires ainsi q’un article du Centre de médecine de l’addiction Arud sur les énantiomères de la méthadone (en allemand).

 

Impressum

 

 

 

 

Formule chimique : C21H27NO