La méthadone comme substance

  • La méthadone (Ketalgin®, Methadon Streuli®) est un opioïde de synthèse (groupe chimique hétérogène semi-synthétique et synthétique de substances présentant des propriétés morphiniques et qui se fixent sur les récepteurs opioïdes), avec un effet antalgique majeur.
  • Elle est un agoniste pur des récepteurs opioïdes μ (mu) et Κ (kappa).
  • Elle a démontré son efficacité en tant que substitut de l’héroïne dans le cadre des traitements basés sur la substitution et, pour cette raison, l’OMS l’a inclue en 2005 dans sa liste des médicaments essentiels.

Propriétés chimiques

  • La méthadone est un mélange racémique de deux molécules en miroir, appelées énantiomères, présentes en proportions égales de 50%.
  • La lévométhadone (forme lévogyre) est l'énantiomère actif R(-). La forme S(+), ou dextrométhadone (dextrogyre) n’a qu’un cinquantième de l’effet analgésique de la forme R(-) et n’a pas d’effet de substitution.

Structure:

strukturformel methadon

Formule chimique: C21H27NO

Pharmacocinétique

  • L’effet de substitution survient une à deux heures après la prise orale et se maintient, en cas de prise unique, durant six à huit heures.
  • Lors de prises répétées, en raison de l‘équilibre pharmacocinétique, la durée d’action est d’environ 24 heures.
  • La méthadone peut être prescrite chez les femmes enceintes et durant l’allaitement, mais dans le cadre d’un suivi médical rapproché et selon des critères stricts. Elle est cependant indiquée dans la plupart des cas. Du fait de son caractère lipophile, la méthadone passe dans le lait maternel et traverse la barrière placentaire, ce qui peut être à l’origine d’un syndrome de sevrage chez le nourrisson.
  • Le métabolisme est hépatique. L’excrétion biliaire et rénale contient presque 50% de la substance originale.
  • La demi-vie plasmatique se situe entre 28 et 72 heures. Elle augmente avec l’âge et les atteintes hépatiques chroniques.

Mode d'action

L’effet clinique repose sur deux mécanismes :

  • les propriétés agonistes sur les récepteurs opioïdes entraînent des effets de type morphinique et atténuent les symptômes de sevrage chez une personne dépendante aux opioïdes ;
  • indépendamment de la dose et de la durée de la substitution, la prise orale de méthadone génère une tolérance qui conduit au blocage de la sensation d’euphorie (« high ») causée par les opioïdes à diffusion rapide (lors d’administration intraveineuse, en fumée ou en sniff).

Vous trouverez ici des informations complémentaires concernant les interactions, les contre-indications et les effets secondaires.

 

Impressum

 

 

 

 

Formule chimique : C21H27NO