Interactions avec la méthadone

  • Les interactions sont les effets propres au traitement médicamenteux qui surviennent par la prise de deux ou plusieurs médications.
  • L’effet de chaque substance individuelle peut être soit renforcé, soit affaibli, ou encore supprimé.
  • Le métabolisme de la méthadone fait intervenir, en particulier, le cytochrome P 450 (protéine avec activité enzymatique) et il implique également les enzymes CYP 3A4, 2B6 et 2D6.
  • Déterminer par des doses de méthadone élevées et à prises simultanées de médications inhibant le cytochrome P 450, une élévation du taux plasmatique de méthadone peut aller jusqu’au risque d’un syndrome de QT long.

Liste des interactions les plus fréquentes

Adapté de: Sue, Henry-Edwards, et al. (2003). Clinical Guidelines and Procedures for the Use of Methadone in the Maintenance Treatment of Opioïd Dependence. Canberra, 37-40.

Informations complémentaires sur le site web d’Arud Zurich.

Substance Signification Effet Mécanismes
alcool cliniquement significatif sédation, dépression respiratoire et augmentation de l’hépatotoxicité effet additif sur le SNC
barbituriques cliniquement significatif baisse de la méthadonémie, renforcement de la sédation induction d’enzymes qui accélèrent le métabolisme de la méthadone
benzodiazépines cliniquement significatif renforcement de la sédation effet additif sur le SNC
buprénorphine
(p. ex. Subutex®)
cliniquement significatif effet antagoniste, ou renforcement de la sédation / dépression respiratoire antagoniste partielle des récepteurs aux opioïdes
carbamazépine
(p. ex. Tegretol®)
cliniquement significatif

baisse de la méthadonémie

induction d’enzymes qui accélèrent le métabolisme de la méthadone
hydrate de chloral
(p. ex. Chloraldurat®)
cliniquement significatif renforcement de la sédation effet additif sur le SNC
clométhiazole
(p. ex. Distraneurin®)
cliniquement significatif renforcement de la sédation effet additif sur le SNC
cimétidine
(p. ex. Tagamet®)
cas unique décrit augmentation du potentiel de la méthadonémie inhibition de l’enzyme impliqué dans le métabolisme de la méthadone
ciprofloxacine
(p. ex. Ciproxin®)
cas unique décrit renforcement de la sédation et dépression respiratoire inhibition de l’enzyme impliqué dans le métabolisme de la méthadone
dompéridone (p. ex. Motilium®)
métoclopramide (p. ex. Paspertin®), Gastrosil®)
théorique résorption plus rapide de la méthadone agit contre l’accélération de la vidange gastrique induite par les opioïdes
disulfirame
(p. ex. Antabus®)
peut être significatif effet antabuse si la méthadone est remise en solution diluée dans de l’alcool ralentissement du métabolisme d’alcool normal et genèse d’acétaldéhyde
érythromycine
(p. ex. Erios®)
théorique augmentation de la méthadonémie inhibition de l’enzyme impliqué dans le métabolisme de la méthadone
fluconazole
(p. ex. Diflucan®)
cliniquement significatif augmentation de la méthadonémie inhibition de l’enzyme impliqué dans le métabolisme de la méthadone
fluoxétine (p. ex. Fluctine®)
sertraline (p. ex. Zoloft®)
cliniquement significatif augmentation de la méthadonémie, mais pas aussi significative qu’avec la fluvoxamine Iinhibition de l’enzyme impliqué dans le métabolisme de la méthadone
fluvoxamine (p. ex. Floxyfral®) autres ISRS théoriquement cliniquement significatif augmentation de la méthadonémie inhibition de l’enzyme impliqué dans le métabolisme de la méthadone
jus de pamplemousse cas anecdotiques décrits augmentation de la méthadonémie inhibition de l’enzyme impliqué dans le métabolisme de la méthadone
millepertuis officinal (hypericum perforatum) cliniquement significatif baisse de la méthadonémie (jusqu’à 47%) et après, selon les cas, augmentation jusqu’à des taux toxiques activation du CYP 3A4 et/ou de protéines de transport
indinavir (p. ex. Crixivan®) cliniquement significatif augmentation de la méthadonémie inhibition de l’enzyme impliqué dans le métabolisme de la méthadone
kétoconazole (p. ex. Nizotal®) cliniquement significatif augmentation de la méthadonémie inhibition de l’enzyme impliqué dans le métabolisme de la méthadone
inhibiteur des MAO, aussi sélégiline (p. ex. Jumexal® et moclobémide (p. ex. Aurorix®) interaction importante décrite pour la péthidine; pas de description à ce jour pour la méthadone stimulation du SNC, délirium, fièvre élevée, crises d’épilepsie, baisse de la pression artérielle, dépression respiratoire pas clair; combinaison à éviter si possible
méprobamate (p. ex. Meprodil®) cliniquement significatif sédation et dépression respiratoire augmentée effet additif sur le SNC
naltrexone (p. ex. Naltrexin®) cliniquement significatif bloque de manière durable les effets de la méthadone antagoniste compétitif des récepteurs aux opioïdes
Naloxon
(z.B. Narcan®)
cliniquement significatif bloque pour un temps limité les effets de la méthadone antagoniste compétitif des récepteurs aux opioïdes
névirapine (p. ex. Viramune®) cliniquement significatif baisse de la méthadonémie induction d’enzymes qui accélèrent le métabolisme de la méthadone
phénytoïne (p. ex. Epanutin®) cliniquement significatif baisse de la méthadonémie induction d’enzymes qui accélèrent le métabolisme de la méthadone
rifamipicine (p. ex. Rimactan®) cliniquement très significatif baisse de la méthadonémie induction d’enzymes qui accélèrent le métabolisme de la méthadone
ritonavir (p. ex. Norvir®) cliniquement significatif peut conduire à une baisse de la méthadonémie induction d’enzymes qui accélèrent le métabolisme de la méthadone
zidovudine (p. ex. Retrovir®) cliniquement significatif augmentation du taux sérique de zidovudine, méthadonémie inchangée inconnu
 

 

Impressum