Naltrexone (Naltrexin®)

  • La naltrexone est réservée à un petit groupe de patients fortement motivés qui étaient dépendants aux opioïdes, qui sont désormais sevrés et n’ont plus aucune consommation d’opioïdes (ni dans le cadre d’un TBS ni de manière illégale).
  • La polytoxicodépendance est une contre-indication !
  • La naltrexone est un antagoniste opioïde pur : un comprimé filmé bloque les effets pharmacologiques des opioïdes (p. ex. 25 mg d’héroïne i.v.) pour environ 24 heures.
  • Il existe un risque de développer une sensibilisation aux opioïdes, avec un risque d’overdose à l’arrêt de la naltrexone et la reprise d’opioïdes, même à des doses minimes.
  • Si les patients devaient se procurer des doses modestes d’héroïne ou d’autres opioïdes, le blocage induit par la naltrexone rendrait ces opioïdes agonistes inefficaces.
  • Avant de débuter un tel traitement, il est vivement recommandé de s’adresser à un collègue expérimenté en médecine de l’addiction, par exemple via Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
  • Les informations au sujet de la naltrexone sont disponibles dans le Compendium Suisse des médicaments.
  • La naltrexone peut aussi être utilisée en cas d'usage problématique d’alcool. Plus d’informations à ce sujet ici.