Sevrage ambulatoire

Un sevrage peut être conduit en milieu ambulatoire ou stationnaire. Certaines personnes ont besoin d’un environnement stationnaire pour se concentrer entièrement sur leur traitement. D’autres préfèrent rester dans leur environnement habituel et maintenir leurs activités quotidiennes. Les deux milieux peuvent aussi être combinés, avec une première phase du sevrage sur un mode ambulatoire, et sa poursuite en milieu stationnaire.

Prérequis

  • Le patient est motivé pour mettre un terme à la substitution médicamenteuse (voir aussi Prochaska / Di Clemente).
  • Le patient a pris suffisamment de distance avec l’usage d’opioïdes et ses conséquences, il mène un mode de vie sans drogues.
  • En règle générale, il se trouve dans une phase préalable prolongée sans consommations parallèles.

Temporalité

  • Donner du temps au temps : le TBS a en général déjà duré plusieurs années.
  • Eviter la précipitation, il est plus important d’atteindre l’objectif visé.
  • Eventuellement, envisager un sevrage partiel.

Baisse de la posologie

  • Méthadone
    • Dosage quotidien supérieur ou égal à 80 mg : diminuer de 10 mg par jour (p. ex., de 120 mg à 110 mg). Maintenir ce dosage pendant 1 à 4 semaines, jusqu’à ce que le patient se sente à l'aise. Poursuivre ainsi jusqu’à atteindre 60 à 70 mg/j :
      • à partir de 60 à 70 mg, diminuer de 5 mg par jour, jusqu’à 20-30 mg (selon le même mode) ;
      • à partir de 20 à 30 mg, diminuer de 2,5 mg par jour, pour atteindre 0 mg sur une période de 3 à 6 semaines ;
      • à partir de 30 mg, il est également possible de remplacer la méthadone par la buprénorphine
  • Lévométhadone
    • Dosage quotidien supérieur ou égal à 40 mg : diminuer de 5 mg par jour (p. ex. de 60 mg à 55 mg). Maintenir ce dosage pendant 1 à 4 semaines, jusqu’à ce que le patient se sente à l’aise. Poursuivre ainsi jusqu’à atteindre 30 à 35 mg/j :
      • à partir de 30 à 35 mg, diminuer de 2,5 mg par jour, jusqu’à 10-15 mg (selon le même mode) ;
      • à partir de 10 à 15 mg, diminuer de 1,25 mg par jour, pour atteindre 0 mg sur une période de 3 à 6 semaines ;
      • à partir de 15 mg, il est également possible de remplacer la lévométhadone par la buprénorphine afin de terminer le sevrage

Au terme du sevrage

  • Le patient doit être impérativement informé des risques spécifiques à la perte de tolérance
  • Méthadone
  • SROM
  • Il est recommandé de poursuivre les entretiens de conseils et de soutien.
  • Il est possible d’effectuer des tests urinaires, en accord avec le patient, afin de renforcer positivement ses efforts.
  • Il est possible de débuter une prescription de naltrexone.
  • En cas de reprise de la consommation, encourager le patient à faire appel au plus vite (voire aussi les stades du changement selon Prohaska/DiClemente)

 

Impressum

 

 


[GH1] Stimmt, gehört aber AUCH hierher. Belassen, ev. Bei Erstkontakt noch einfügen

[os2] Ceci doit déja avoir été discuté dès la 1ere consultation puis rappeller avant pendant et apres le sevrage