SROM (Sevre-Long)

  • Le SROM (Sevre-Long®) peut présenter un certain nombre d’avantages par rapport à la méthadone, et ce pour des raisons pharmacologiques.
  • L’anamnèse, le status et le contrat thérapeutique suivent une démarche similaire que pour la méthadone. Voir TBS – Début en une consultation (best practice, pour médecins expérimentés) ou TBS – Début en deux consultations.
  • Aide à l’indication différentielle pour le SROM.
  • Des informations sur un TBS par le SROM se trouvent dans les différents chapitres indiqués par des liens.
  • Le SROM est nettement plus cher que la méthadone. Il est cependant remboursé par les caisses maladies.
  • Les questions peuvent être adressées à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Dans la mesure du possible, nous y répondons dans les 24 heures, du lundi au vendredi.

Pharmacocinétique

  • Prise orale
  • Transformation dans le foie en morphine-3-glucuronide, avec une demi vie plasmatique de 2-4 heures, d’où un faible risque d’accumulation en début de traitement.
  • Une prise quotidienne unique de la forme retard (SROM) permet un taux plasmatique efficace de plus de 24 heures.
  • L’efficacité clinique est atteinte dans un délai de 30 (60) minutes
  • Le pic plasmatique est atteint en 4-6 heures.
  • L’état d’équilibre est atteint en 5 jours.
  • Métabolisme principalement par glucuroconjugaison hépatique (95%), par conséquent les interactions médicamenteuses sont peu probables.
  • Elimination de la majeur partie des glucuronides (90%) par voie urinaire dans les 24 heures.

Mode d’action

  • La morphine, tout comme la méthadone et l’héroïne, est un agoniste pur des récepteurs opioïdes µ (à la source des effets tels que l’euphorie, l’antalgie, la dépression respiratoire et la dépendance)
  • En comparaison avec la méthadone, les effets indésirables semblent moins prononcés et les patients davantage satisfaits par le traitement.

 

Impressum