TBS chez les mineurs

  • La majorité légale (18 ans) n’est pas le facteur déterminant dans cette situation. Le médecin estime si le jeune patient démontre suffisamment de maturité pour entreprendre un TBS. Il doit en particulier faire preuve de capacité de discernement quant aux différents aspects du traitement et donner son accord.
  • Cet aspect doit être soigneusement consigné dans le dossier personnel du patient.
  • Les factures restent problématiques si les parents du jeune patient refusent le TBS.
  • Il est recommandé de toujours faire appel aux parents, notamment pour organiser des entrevues spécialisées, telles que rencontres régulières avec un service d’addictologie spécialisé ou un pédopsychiatre.

 

Impressum