TBS et capacité de travail

  • Retrouver la capacité de travail est un but général de tout traitement de substitution.
  • La capacité de travail est à traiter de manière analogue à l’aptitude à la conduite, dans le sens où elle est potentiellement préservée, et elle doit être étudiée au cas part cas.
  • Il est fréquent que l’incapacité de travail des personnes au bénéfice d’un traitement de substitution soit questionnée pour des raisons assécurologiques, si ces personnes sont par exemple amenées à manier des outils ou des machines alors que leur vigilance peut être altérée.
  • Il importe d’informer le patient quant aux restrictions éventuelles liées à sa capacité de travail et de transcrire cette appréciation dans le dossier médical.
  • La capacité de travail est un point peu, voire pas, traité par la littérature biomédicale.
  • Il est possible de télécharger la brochure de la SUVA: "Les substances engendrant la dépendance au poste de travail d'un point de vue juridique".
  • Si la place de travail de la personne traitée est menacée, il est indiqué de passer par l’intermédiaire du service de médecine de l’entreprise. Il est prudent de se référer à l’avis d’un centre spécialisé.