Le bupropion (Zyban®)

Mécanisme d’action

  • Le mécanisme d’action n’est pas encore élucidé avec certitude. Le bupropion influence le métabolisme de la noradrénaline et de la dopamine, il était utilisé à l’origine comme antidépresseur. Le bupropion (Zyban®) réduit l’envie de fumer et les symptômes de sevrage dus au manque de nicotine.

Posologie

  • Un comprimé (150 mg) le matin pendant la première semaine, puis un comprimé le matin et un deuxième environ 8 heures plus tard. Ne pas prendre le soir pour ne pas aggraver les troubles du sommeil.
  • Prévoir l’arrêt du tabac pour un jour qui convient au cours de la 2e semaine de prise du médicament. Donner l’information que la consommation peut diminuer spontanément avant cette date.

Durée

  • La durée recommandée est de 2 à 3 mois, jusqu’à 6 à 12 mois si nécessaire.

Prix

  • Zyban, 150 mg, comprimés retard, 30 comprimés Fr. 57,85 ; 60 comprimés Fr. 99,30 (prix indicatif en 2015).
  • En Suisse, le buprobion (Zyban®) est remboursé par l’assurance-maladie de base, à partir de 18 ans, à concurrence d’un traitement de 7 semaines au cours d’un an et demi. Les conditions sont les suivantes :
    • Dépendance nicotinique du patient selon DSM IV ou CIM-10
    • Plus les deux facteurs suivants:
      a) maladie liée au tabac (bronchite chronique, maladie cardio-vasculaire ou cancer)
      b) score de dépendance selon Fagerström de 6 ou plus

Effets secondaires

  • Troubles du sommeil dans 25 à 30% des cas, bouche sèche, agitation, anxiété, nervosité. Rarement : risque d’épilepsie, env. 1:1000. En cas d’effets secondaires, le patient pourra éventuellement, en concertation avec le médecin, réduire la dose à un comprimé par jour.
  • Conseil : une activité physique régulière (par exemple pratique d’un sport) peut compenser ou réduire les troubles du sommeil et l’agitation.
  • Dans les cas suivants, le bupropion (Zyban®) doit être utilisé avec prudence, bien souvent en réduisant la dose :
    • Insuffisance rénale
    • Insuffisance hépatique
    • Alcoolisme
    • Traumatisme crânien
    • Troubles du sommeil
    • Prise de certains médicaments (antidépresseurs, neuroleptiques, théophylline, tramadol, médicaments antipaludiques, médicaments contenant de la quinine, médicaments contenant de la cortisone par voie orale ou parentérale).

Contre-indications

  • Hypersensibilité au produit
  • Épilepsie
  • Tumeur au cerveau
  • Trouble affectif bipolaire
  • Troubles du comportement alimentaire graves (boulimie, anorexie)
  • Désaccoutumance à l’alcool
  • Grossesse (chez les femmes enceintes ou planifiant une grossesse, le médecin traitant doit envisager des alternatives de traitement et ne prescrire le bupropion que dans les cas où les avantages escomptés sont supérieurs aux risques potentiels. Il faut recommander aux femmes enceintes d’arrêter de fumer sans traitement médicamenteux.)
  • Allaitement
  • Abus de tranquillisants et de drogues illégales combiné à la prise de certains médicaments (inhibiteurs de la MAO).

Utilisation hors étiquette

  • Le bupropion (Wellbutrin®) : Le Wellbutrin contient également la substance active bupropion (150 mg, 300 mg). Si le médecin qui le prescrit est neurologue ou psychiatre, le médicament est remboursé par les caisses-maladie (à condition que le médecin ne mentionne pas l’arrêt du tabac).

 

Impressum