Pièges à éviter lors du dépistage

Sensibilisation

Un dépistage et une intervention précoces d’une consommation problématique d’alcool sont d’une grande importance et répondent à des objectifs propres.

Aborder le sujet

Choisir le bon moment pour aborder le sujet de la consommation d’alcool, p. ex. :

  • lors d’un contrôle de routine
  • si la personne se plaint de son état de santé pour des raisons pouvant être liées directement ou indirectement à une consommation problématique d’alcool
  • en parlant des habitudes de vie de la personne

Bien débuter l’entretien


Il est très important pour aborder la consommation d’alcool de veiller à la manière dont la conversation débute (voir aussi Entretien motivationnel). Par exemple : « Puis-je vous poser quelques/ trois questions sur la consommation d’alcool ? » Si la réponse est négative, il faut l’accepter. L’important étant de montrer qu’on est disposé à parler de la question alcool si le patient le souhaite. Une bonne relation médecin-patient est évidemment déterminante.

Évaluer la consommation d’alcool

Pour savoir si une personne a une consommation problématique d’alcool, les 3 premières questions du questionnaire AUDIT sont particulièrement adaptées. Il est aussi possible de remettre au patient un questionnaire qu’il remplira d’ici la prochaine consultation. On peut aussi orienter la personne vers des tests d’auto-évaluation en ligne.

Informer sur la consommation d’alcool

  •  En présence d’une consommation problématique d’alcool, il convient d’informer objectivement la personne concernée
  • Informer ne signifie pas juger ; il faut éviter les informations moralisatrices
  • Avant d’informer, il convient de sonder la perception et les connaissances du patient :
    • « Que pensez-vous de votre consommation ? »
    • « Savez-vous ce que l’on considère comme une consommation à faible risque ? »
    • « Pour vous, c’est quoi boire trop ? »
  • Il est important de donner la possibilité à la personne de questionner sa propre consommation, d’écouter ses interrogations personnelles et d’y répondre
  • La remise de supports d’information est utile et discrète

Déterminer la motivation au changement

Avant toute intervention, sur la base du Modèle transthéorique, il convient de déterminer quelle est la motivation de la personne à changer de comportement et d’orienter l’intervention en conséquence.

Impressum