Indications / Evidence

  • Par « dilemme du cannabis », les spécialistes de l’utilisation médicale des cannabinoïdes désignent le fait que la médecine empirique croit en un grand potentiel thérapeutique (basé sur des réflexions théoriques et de nombreuses observations sur des patients), tandis que les résultats de la recherche clinique fondée sur les connaissances scientifiques ne font état que d’une efficacité limitée ou contradictoire.
  • Les comparaisons croisées d’études de résultats sont également difficiles à interpréter parce que les préparations et composants utilisés diffèrent.
  • Le traitement de la spasticité dans le cas d’une sclérose en plaques constitue une bonne évidence. Pour cette indication, il n’y a pas besoin d’une autorisation de l’OFSP pour la prise de Sativex®, mais il doit faire l’objet d’une prescription par ordonnance pour stupéfiants.
Indication Evidence Référence

Spasticité dans le cas d’une SEP

Etude prospective, randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placebo, croisée, extrait de cannabis

C. Vaney et al. multiple sclerosis 2004; 10(4): 417-24
(en anglais)

Extrait du Compendium sur l’indication du Sativex® : spasticité modérée à sévère due à une sclérose en plaques (SEP) chez les patients qui n’ont pas répondu de manière adéquate aux autres traitements antispastiques et qui ont montré une amélioration cliniquement pertinente des symptômes liés à la spasticité lors d’une tentative initiale de traitement.

L’utilisation de Sativex® en dehors de l’indication approuvée nécessite une autorisation de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Indication Evidence1 Référence

Douleurs chroniques, crampes musculaires

  • Nombreux cas
  • Evidence moyenne selon la méta-analyse JAMA (moderate-quality evidence)

Penny F. Whiting, Cannabinoids for Medical Use, a systematic review and meta-analysis JAMA. 2015;313(24):2456-2473
(en anglais)

Nausées / Vomissement dans le cadre d’une chimiothérapie
  • Nombreux cas
  • Evidence faible selon la méta-analyse JAMA (low-quality evidence)
Penny F. Whiting, Cannabinoids for Medical Use, a systematic review and meta-analysis JAMA. 2015;313(24):2456-2473
Inappétence en cas d’infection VIH
  • Nombreux cas
  • Evidence faible selon la méta-analyse JAMA (low-quality evidence)
Penny F. Whiting, Cannabinoids for Medical Use, a systematic review and meta-analysis JAMA. 2015;313(24):2456-2473
Troubles du sommeil
  • Nombreux cas
  • Evidence faible selon la méta-analyse JAMA (low-quality evidence)
Penny F. Whiting, Cannabinoids for Medical Use, a systematic review and meta-analysis JAMA. 2015;313(24):2456-2473
Syndrome de Gilles
  • Nombreux cas
  • Evidence faible selon la méta-analyse JAMA (low-quality evidence)
Penny F. Whiting, Cannabinoids for Medical Use, a systematic review and meta-analysis JAMA. 2015;313(24):2456-2473

1Le 23/06/2015, l’OFSP s’est exprimé sur l’étude publiée par la revue médicale américaine JAMA : « L’effet positif est bien étayé pour les neuropathies chroniques, les douleurs liées à un cancer, les spasmes provoqués par la sclérose en plaques, la nausée causée par la chimiothérapie, la perte de poids chez les sidéens, les troubles du sommeil et le syndrome de Gilles de la Tourette. […] Les résultats de cette étude montrent que le cannabis renferme un potentiel thérapeutique prometteur dans l’ensemble. »

 

Impressum