LSD

  • Acide lysergique diéthylamide
  • Synthétisé pour la première fois en 1938 ; substance soumise à contrôle au sens de l’OTStup-DFI du 30/05/2011 (= « stupéfiant interdit »)
  • Hallucinogène et psychédélique semi-synthétique dérivé de l’acide lysergique (substance dérivée d’un alcaloïde de l’ergot)
  • Avant son interdiction en Suisse, il était utilisé comme médicament en parallèle des psychothérapies (notamment pour les traumatismes)

Classification

  • Hallucinogène (psychédélique)

Noms courants

  • Acide, buvard, carton, trip

Épidémiologie

  • Consommation de la population à partir de 15 ans (CH 2015) : au cours du dernier mois 0,1 % ; au cours de l’année passée 0,3 % chez les hommes et 0,2 % chez les femmes ; prévalence au cours de la vie 3 % (4,3 % chez les hommes et 1,8 % chez les femmes)

Mode d’action

  • Le LSD agit comme un agoniste partiel à forte fixation sur un sous-type du système sérotoninergique (5Ht2a) lié à l’apparition d’hallucinations.
  • Il agit ensuite de manière moindre sur les autres sous-types du système sérotoninergique et sur les récepteurs de la dopamine et les adrénorécepteurs (stimulant, antidéprime, grisant).

Présentation (galénique)

  • Disponible le plus souvent sous forme de buvard (substance reportée sur un bout de papier) à sucer ou à avaler
  • Disponible également sous forme de gouttes ou de spray à diluer dans de l’alcool ou de l’eau distillée
  • La teneur moyenne en LSD sur les buvards varie (source : Saferparty Streetwork / Drogeninformationszentrum DIZ 2020) : de 3,7 μg à 205,5 μg de LSD par buvard (moyenne : 79,3 μg de LSD par buvard)

Voies de consommation/ Dosage moyen/ Consommation simultanée de substances

  • Voie orale, sublinguale et très rarement transdermique

Exemples de combinaisons dangereuses :

  • Champignons psychédéliques (accentuation des effets)
  • Neuroleptiques

Pharmacocinétique

 

Biodisponibilité

Concentration plasmatique max.

Demi-vie

Métabolites actifs

Durée d’action (dose-dépendant)

Élimination

par voie sublinguale 

71 %

 après 3 h

 2h55

 non

6 - 11 h

10 % tel quel par voie rénale. Le reste : hydroxilation, par voie rénale

Propriétés / effets

  • Distorsions de la perception (hallucinogène) : sensations erronées
  • Distorsion spatio-temporelle (ralentissement) et de la conscience du corps
  • Euphorie, passages rapides d’une idée à une autre
  • États dissociatifs
  • Dissolution de soi-même, fusion avec l’environnement

Recommandations pour un usage à moindre risque

  • Veiller aux facteurs drug, set et setting
  • Doser faiblement. Pas de seconde dose, si la première n’agit pas tout de suite !
  • Se laisser porter par l’effet du LSD et ne pas lutter contre
  • Éviter les rues et autres lieux « dangereux » car le sens de l’orientation peut être perturbé
  • S’accorder beaucoup de repos au moins le jour suivant la prise de LSD pour pouvoir faire un retour d’expérience
  • Les trips LSD doivent rester exceptionnels et en aucun cas avoir lieu plus d’une fois par mois
  • Voir aussi Recommandations pour un usage à moindre risque

Drug checking possible ?

Interactions

  • Combinaison avec du cannabis : renforcement des hallucinations, risque élevé de déclenchement d’une psychose (uniquement en cas de prédisposition génétique)
  • Combinaison avec de l’ecstasy : risques d’états d’anxiété, fortes hallucinations, augmentation de la température corporelle, déshydratation

Effets indésirables pendant/ après la consommation

  • À court terme :
    • Désorientation, troubles de l’équilibre, sueurs, vertiges, nausées
    • Mydriase avec vision trouble
    • Augmentation de la pression artérielle, de la fréquence respiratoire et de la température corporelle
    • Au niveau psychique :
      • Crises d’angoisses et de panique, troubles délirants (paranoïa)
      • États de dépersonnalisation et de déréalisation
  • À long terme :
    • Flashbacks (troubles psychotiques au fil des jours/ semaines)
    • Développement d’une tolérance
    • Troubles dépressifs

Symptômes de surdosage / red flags

  • Forts sentiments d’angoisse et de panique, état confusionnel, trouble paranoïaque, perte du sens de la réalité
  • Hyperthermie

Traitement en cas de surdosage

  • De manière générale, voir Mesures d’urgence
  • Spécifiquement : protection contre les stimuli, hydratation
  • Traitement d’urgence
    • Traiter l’anxiolyse avec des benzodiazépines (p. ex. diazépam 10-20 mg)
    • Donner éventuellement des neuroleptiques très puissants 

Grossesse / allaitement

  • voir Grossesse / allaitement
  • Spécifiquement : les tests réalisés sur des animaux révèlent que le LSD provoque des contractions de l’utérus

Circulation routière / Détection

  • Circulation routière
  • Détection
    • Test rapide d’urine : jusqu’à 5 jours (en fonction du dosage et de la fréquence de consommation)
    • Dans le sang : 1 h
    • Voir aussi Détection

 

 Impressum