Prise en charge du sevrage

  • Le sevrage peut être réalisé dans un cadre hospitalier ou ambulatoire. Les avantages et inconvénients des deux settings devraient être discutés ouvertement avec le patient.
  • La discussion avec le patient devrait être étendue à son réseau professionnel et personnel.
  • La réduction ou l’arrêt de la buprénorphine occasionnent des symptômes de moindre intensité qu’avec la méthadone et l’héroïne, pour différentes raisons (pharmacocinétique, indication chez les patients présentant des symptômes de dépendance moindres, etc.).

Sevrage de buprénorphine

  • La diminution des doses devrait faire l’objet d’un plan discuté avec le patient et comprendre des paliers de diminution d’environ 10% de la dose.
  • Plus le dosage de buprénorphine est bas, plus les paliers de réduction devraient être allongés.
  • Le sevrage d’opioïdes par le biais d’un TAO à court terme à la buprénorphine est le plus souvent non problématique. Les peurs et le sentiment d’insécurité du patient peuvent cependant venir nuancer cette appréciation et justifier un travail plus spécifique, de type comportemental, pour la gestion du craving et des symptômes de sevrage.

Il existe deux schémas ; il convient de viser des solutions adaptées au patient :


 

Réduction linéaire

Réduction exponentielle

Semaine 1

Dose quotidienne
(max. 32 mg/j)

Dose quotidienne
(max. 32 mg/j)

Semaine 2

Réduction de la dose de la semaine 1 de 2 mg

Réduction de la dose de la semaine 1 de moitié

Semaine 3

Réduction de la dose de la semaine 2 de 2 mg

Réduction de la dose de la semaine 2 de moitié

Jusqu’à la fin du traitement

Réduction de la dose de la semaine 3 de 2 mg

Jede Woche die Dosierung
um die Hälfte reduzieren


Gestion du sevrage de méthadone avec de la buprénorphine

  • Dans un premier temps, le patient doit être stabilisé de la prise de méthadone à celle de buprénorphine.
  • La diminution du dosage de buprénorphine doit se faire par paliers de 0,4 à 2 mg. Plus la dose quotidienne de buprénorphine est basse, plus les paliers de réduction doivent correspondre à des réductions de doses faibles et sur une période prolongée.



Impressum