Formulations galéniques de méthadone

Remarques générales

  • Les solutions et capsules sont les formes galéniques les plus fréquemment utilisées pour remettre la méthadone. Lors d’un traitement ambulatoire, le patient doit recevoir son traitement sous forme de dose unitaire unique : la remise de multiples comprimés du commerce en vue d’atteindre la dose journalière n’est pas recommandée, en raison d’un risque augmenté d’erreur ou de trafic ; dans de tels cas, il vaut mieux administrer une préparation galénique à dosage flexible.
  • Les préparations galéniques doivent respecter les Règles de Bonnes Pratiques de Fabrication de la Ph H 11 :
    • Le test d’uniformité de teneur, exigé pour les capsules est difficilement envisageable au vu de l’équipement standard des pharmacies. Pour réaliser un tel test, un lot représentatif devrait être envoyé à un laboratoire d’analyse pharmaceutique.
    • Par contre, le test d’uniformité de masse doit être effectué pour les capsules et les solutions contenues dans des récipients unidoses.
  • Il est important toutefois de prendre en compte la variation autorisée dans la teneur quand il s’agit d’appliquer un plan de réduction de dose : Au vu de la tolérance sur la teneur des préparations galéniques, les réductions de dose par petits paliers (2.5 mg ou inférieur) ne se justifient que lors de très faible dose. Ceci pour les raisons suivantes :
    • La Ph H 11 stipule l’exigence de teneur suivante pour la solution de méthadone. elle est conforme si la concentration en méthadone se situe entre 9.5mg/ml et 10.5 mg/ml. Ainsi, une dose unitaire de 5 ml (50 mg) est conforme si elle contient entre 47.5 et 52.5 mg de méthadone.
    • Les capsules sont conformes si la teneur de chaque capsule se situe entre 85% et 115% de la teneur moyenne. (Ph. Eur. 8.6). Ainsi une gélule de 50 mg est conforme si elle contient entre 42.5 mg et 57.5 mg de chlorhydrate de méthadone.
  • L’étiquetage doit aussi être conforme aux exigences de la Ph H 11. Entre autres, il doit porter la mention « Stupéfiant » (Chapitre 17.1.5).
    Un message d’alerte informant du risque d’ingestion par une personne non-dépendante est aussi recommandé.

1. Solutions

Remarques importantes

Les solutions à 1% (10 mg/ml) devraient être remises systématiquement (L’usage de concentrations variées favorise les erreurs de dispensation. Il induit aussi des risques de surdoses si ces solutions se retrouvent sur le marché noir).

Formules galéniques

La Pharmacopée helvétique 11 propose la formulation suivante :

Méthadone HCl   5.0 g
Méthyle phbenzoate   0.335 g
Propyle phbenzoate   0.144 g
Propylèneglycol   9.52 g
Eau purifiée ad 500.0 ml

Attention au risque de précipitation si le sirop utilisé pour la dilution contient également des parabènes.
Date de péremption de 12 mois et délai d’utilisation de 3 mois après ouverture.
A conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur (récipients en verre ou en polypropylène).

 En cas d’allergie aux parabènes, utiliser la formulation suivante :

Méthadone HCl   5.0 g
Kalii sorbas   1.0 g
HCl 0,1 M   44 ml
Eau purifiée ad 100.0 ml

 

 

 

L’usage du sorbate de potassium permet un délai maximal d’utilisation de 6 mois.1

Conditionnement et étiquetage

  • La remise doit se faire dans un conditionnement à usage unique ou, si un flacon est réutilisé, il doit être nettoyé
  • L’emballage est muni d’un bouchon sécurisé
  • La dose est exprimée en mg de méthadone et non en ml de solution

2. Capsules

La formule suivante peut être appliquée pour confectionner des capsules de méthadone. La carmellose est utilisée pour limiter le risque d’injection (en cas d’ajout de liquide, le mélange devient pâteux).

Méthadone HCl   xx mg
Carmellose  sodique 2000   50 mg
Mannitol                    qs selon la taille de la gélule

Conditionnement et étiquetage

  • Si la pharmacie prépare des capsules de multiples dosages, il est précautionneux de définir un code (taille de la gélule, couleur de la gélule,...), qui permet un contrôle supplémentaire lors de la remise de la dose.
  • Le conditionnement optimal de gélules de méthadone est la mise sous blister, avec un dispositif qui permet de mentionner le contenu en mg, voire l’identité du destinataire pour chaque capsule.
  • Un message d’alerte pour les personnes non dépendantes est particulièrement important pour les capsules. L’ingestion accidentelle induit inévitablement l’ingestion de l’entièreté de la dose, qui est potentiellement mortelle.

1Bolhuis GK et al. Recepteerkunde. Kleinschalige bereiding van geneesmiddelen, Wetenschappelijk Instituut Nederlandse Apothekers (1999)

 

Impressum